Les problèmes psychologiques

Les problèmes psychologiques peuvent être de nature psychopathologique ou plus légère. Citons parmi les motifs de consultation les plus souvent rencontrés :

Tout ceci sont des réactions normales et qui sont présentes chez tout être humain. Elles deviennent anormales lorsqu’elles sont trop présentes et nuisent à l’adaptation et au bon fonctionnement quotidien.

Lorsque les personnes viennent consulter, elles ont souvent dépassé depuis longtemps leur seuil de tolérance. Elles font appel à un psychologue, souvent avec une certaine honte, lorsqu’elles ont tout essayé et qu’elles arrivent au bout de leurs stratégies. Accepter de consulter et prendre un rdv leur demandent alors du courage car, pour beaucoup, c’est un aveu d’échec et de faiblesse. Pourtant, le psychologue n’est pas là pour juger les personnes qui le consultent car il sait combien cela concerne tout le monde et même lui !

Parfois, les personnes ont déjà vu d’autres psychologues, avec des orientations théoriques très différentes. Souvent, elles ne savent pas d’ailleurs de quelle orientation théorique il était et répondent “ben, on parlait” à ma question sur l’orientation. Dans la représentation populaire, un psy est un psy et il n’y a pas à se poser davantage de questions lorsqu’on a besoin d’aide. Comme les médecins, il existe des psys qui ont des spécialités différentes. Certains s’occupent de la sphère intellectuelle et des troubles cognitif (les neuropsychologues), certains s’occupent du développement des enfants, de l’accompagnement des personnes âgées,  des salariés au sein de leur lieu de travail ou qui les aident à trouver un nouvel emploi, d’autres aident à l’ergonomie d’objets, de lieux et d’autres analysent les comportements sociaux. La psychologie, en tant que science du comportement humain, est très très vaste. Mais ceux dont on parle lorsqu’on souhaite consulter parce que l’on souffre sont les psychologues qui réalisent des thérapies. Et là, vous n’avez que l’embarras du choix ! Selon l’approche du thérapeute, il ne va pas concevoir votre souffrance de la même façon qu’un autre thérapeute et les moyens de vous aider vont différer considérablement, avec des efficacités également très variables.

Voici une vidéo que j’ai réalisée pour vous permettre de vous y retrouver dans la jungle des psychothérapies :

https://www.youtube.com/watch?v=cMlPPPaXKqQ

 

De manière générale, il y a des techniques thérapeutiques qui vont vous aider à réguler vos émotions et d’autres qui vont chercher à changer l’interprétation de la situation qui crée l’émotion afin que l’émotion ne se déclenche plus.

Pour ma part, je peux agir sur la régulation des émotions. Il s’agit, selon moi, d’une compétence de base, de celle que l’on utilise au quotidien, même sans grande souffrance. Pour des souffrances ancrées depuis longtemps et pour lesquelles les personnes reproduisent le même schéma, il est nécessaire d’agir différemment et de travailler sur l’encodage de la situation, la vision du monde. Je détaille ces techniques ici.